Test and learn : est-ce une bonne technique à appliquer ?

Lorsque les procédés classiques misent sur la réussite, la méthode « test and learn » repose sur l’échec. Elle doit sa réputation aux géants du web qui l’ont utilisé afin de tester de nouveaux projets. Néanmoins, comme tout concept, elle connaît des avantages et des inconvénients. Sa pratique suscite l’intérêt, comme elle peut parfois être redoutable. Alors, faisons le point dans ce guide.

Qu’est-ce que le test and learn ?

Le test and learn est bien plus un état d’esprit qu’un simple concept. Il vous incite à tester rapidement votre projet d’innovation, afin de produire des résultats. Sur la base de ces derniers, vous apprenez de vos erreurs ou de vos expérimentations.

Cette méthode aussi convaincante que nécessaire s’applique à tout type de projet. Il peut s’agir d’un produit ou d’un service destiné à satisfaire votre clientèle. Comme il peut concerner une action visant à créer de la valeur au sein de l’entreprise, comme la mise en place d’une nouvelle organisation, etc.

Les entreprises du Web sont celles qui pratiquent le plus la méthode test and learn. Elles leur permettent de tester rapidement un projet digital (ex : application mobile) afin de recevoir aussitôt des retours d’expériences auprès de la clientèle. Prenons l’exemple d’une application mobile dont les fonctionnalités évoluent progressivement.

Actuellement, son utilisation s’étend vers les autres formes entreprises aussi bien chez les startups qu’auprès des grandes enseignes.

Comment s’applique le test and learn ?

Comme toute méthode de gestion, le test and learn répond à des étapes précises :

1re phase : la détermination de la problématique. Celle-ci consiste à définir un nouveau besoin (lorsque l’objectif est de créer un produit ou un service), ou à identifier un dysfonctionnement (lorsque le but est de tester une nouvelle méthode d’organisation) ;

2e phase : la conception du test. Ex. : la création d’une application mobile destinée à la clientèle ;

3e phase : le déploiement du test. Ce dernier permet de lancer par exemple le produit ou d’appliquer le nouveau projet d’organisation ;

4e phase : l’analyse des résultats ;

5e phase : l’intégration des apprentissages dans la base de données de l’entreprise.

Revenons juste sur l’analyse des résultats qui s’effectue après le test. Elle consiste à tirer profit des échecs afin d’apprendre de ses erreurs. Elle débouche sur des pistes d’amélioration du projet. Les retours d’expérience auprès de la clientèle permettent par exemple de revoir les aspects d’un produit ou d’un service.

Quels sont les avantages de la méthode test and learn ?

Le principal avantage du concept test and lead est l’apprentissage. Il vous enseigne à envisager l’échec de manière différente. Autrefois considéré comme un obstacle, l’échec représente actuellement un levier de développement majeur. Ce nouveau point de vue vous permet de vous améliorer progressivement.

Son application dans l’entreprise permet aussi de réduire le coût d’investissement. Lors de la conception et du lancement du test, il est inutile de proposer un projet parfait. Cela limite considérablement le budget. En cas d’échec, basez-vous sur les retours d’expérience afin d’améliorer le projet. Cela limite les éventuels abandons.

02-05-2022 12:47:12 3 Error dans la classe cache::insertOrUpdate : SQLSTATE[25006]: Read only sql transaction: 1792 Cannot execute statement in a READ ONLY transaction. links-insertion.php:89:stocke(a3ab6a9b6f3c51febfcc10a6f2883964,43200,) cache.php:103:insertOrUpdate() cache.php:78:ecrireLog()